Le Plantoscope – cabinet de curiosités végétales

En 2016, lorsque le compte twitter du Plantoscope a démarré – navrée que j’étais de ne pas voir beaucoup de vulgarisation francophone à leur sujet – j’avais pour ambition de parler d’une plante insolite par jour. Ce qui devait être un tweet est devenu… deux tweets, puis trois. Puis un fil… Twitter est passé de 140 à 280 caractères et il y avait toujours autant de choses à dire.
J’ai du me rendre à l’évidence. Mes threads devenaient tellement longs que je ne pouvais plus alimenter ce média aussi fréquemment !

Les plantes sont une source intarissable d’histoires fantastiques et d’émerveillement, même si on ne les voit pas encore assez pour ce qu’elles sont. Nous sommes aveugles aux plantes, mais il est possible de se soigner.

Voici donc la liste de tous les fils twitter réalisés pendant la période où je pouvais encore le faire régulièrement. Il vous suffit de cliquer sur le nom de la plante pour accéder au fil. Petit à petit, ils se métamorphoseront peut-être en des articles « Plante en Bref » pour que vous puissiez en savoir plus !

J’espère que toutes ces anecdotes se diffuseront et participeront à renforcer cet émerveillement pour le monde végétal parmi tous les lecteurs du blog, et au délà !

Petit conseil de lecture : Certains fils twitter datent d’une époque où twitter ne gérait pas encore bien les fils de réponses. Pour bien suivre chaque histoire, il est recommandé de cliquer sur le premier tweet du fil, puis de cliquer sur « Voir les réponses » dès que cette suggestion apparaît dans un tweet.

#PDJ1 : Philcoxia minensis, la carnivore du désert

Philcoxia minensis carnivore du désert

Cette petite plante brésilienne n’a pas l’air de grand chose… et pourtant c’est une carnivore qui capture des nématodes grâce à des pièges adhésifs souterrains. Découvrez son article ici.

#PDJ2 : Toxicodendron radicans, le sumac vénéneux

NPS photo/Abby Adkins

Attention, ça gratte, ça pique, ça brûle ! Découvrez pourquoi dans cet article.

#PDJ3 : L’aconit napel, la belle toxique

aconit napel plante toxique

Elle n’a l’air de rien avec ses petites fleurs violettes comme ça… mais c’est tout de même la plante la plus toxique d’Europe ! Au point qu’elle devint une arme bactériologique entre les mains de certains ingénieurs militaires créatifs. L’article par ici.

#PDJ4 : Cucurbita pepo var. pepo

plus grosse citrouille du monde

Les citrouilles, ça fout la trouille, mais on a jamais assez de cucurbitacées. Il y a des variétés à vous faire tourner la tête ! Découvrez les en article ici. Et en bonus, pourquoi vos doigts collent en découpant des cucurbitacées.

Précision : la variété sur la photo est en réalité Cucurbita maxima, un potiron. Plus d’informations dans l’article ici.

#PDJ5 : Chrysanthemum sp., la plante des morts

#PDJ6 : Mimosa pudica, la plante sensitive !

#PDJ7 : Selaginella lepidophylla, une plante iridescente.

#PDJ8 : Wolffia arrhiza, la plus petite plante à fleur du monde ?

#PDJ9 : Amorphophallus titanum, une grosse fleur qui pue.

#PDJ10 : Ecballium elaterium, des fruits explosifs !

#PDJ11 : Impatiens glandulifera, ces fruits, c’est l’éclate.

#PDJ12 : Maclura pomifera, l’oranger des osages

#PDJ13 : Begonia kimjongilia, un nom pas si facile à porter.

#PDJ14 : Salvia officinalis, la sauge officinale et ses étamines mécaniques

#PDJ15 : Lithops sp., les plantes cailloux

#PDJ16 : Hydnora africana, ceci n’est pas une plante carnivore

#PDJ17 : Drosera sp., des carnivores attachantes.

#PDJ18 : Sequoiadendron giganteum (sempervivens) – séquoiadendron giganteum (#PDJ167)

#PDJ19 : Calceolaria uniflora, une fleur étrange et venue d’ailleurs

#PDJ20 : Diphylleia grayi, la fleur squelette

#PDJ21 : Viola odorata, petite par la taille, grande par l’odeur !

#PDJ22 : Kalanchoe daigremontiana, la « mère de millions »

#PDJ23 : Alsomitra macrocarpa et ses graines volantes

#PDJ24 : Echinopsis mirabilis, le cactus nocturne

#PDJ25 : Platycerium bifurcatum, la fougère aux cornes de cerf

#PDJ26 : Tacca chantrieri, la fleur qui se prenait pour Yoda

#PDJ27 : Welwitschia mirabilis, le fossile de Namibie

#PDJ28 : Le poinsettia sauvage, et ses couleurs de Noël

#PDJ29 : Utricularia gibba, une plante carnivore aquatique… méfiez-vous de l’eau qui dort ! 

#PDJ30 : Myrciaria cauliflora et ses incroyables fruits de tronc. 

#PDJ31 : Sinningia leucotricha, l’Edelweiss du Brésil. La plante qui portait un manteau de fourrure.

#PDJ32 : Eucalyptus deglupta, l’arbre à l’écorce arc-en-ciel. 

#PDJ33 : Trichosanthes cucumerina, jolie fleur et serpent gourde. 

#PDJ34 : Albuca spiralis, le tire-bouchon qui n’ouvre pas tes bouteilles. 

#PDJ35 : Puya berteroniana, la fleur bleu turquoise 

Pour savoir pourquoi les fleurs bleues sont si rares, rendez-vous dans cet article !

#PDJ36 : Dudleya hendrixii, une fleur pour Jimmy Hendrix

#PDJ37: Lachenalia viridiflora, le trésor turquoise

#PDJ38: Avena fatua, le fol-avoine dont les graines deviennent un peu folles

#PDJ39: Dracaena cinnabari, Dragonnier du socotra et Sang-dragon. 

#PDJ40: Nepenthes hemsleyana, une maison pour les chauve-souris. 

Et pour en savoir plus sur les nombreuses interactions plantes/chauves-souris, c’est par ici !

#PDJ41: Helleborus niger, la rose de Noël 

#PDJ42: Viscum album, du gui pour un joyeux Noël ! 

#PDJ43: Ceratocaryum argenteum, Amour, sexe et bousier 

#PDJ44: Codariocalyx motorius, la plante qui danse 

#PDJ45: Hevea brasiliensis et le caoutchouc 

#PDJ46: Taraxacum officinale, paye ton pissenlit 

#PDJ47: Sempervivum arachnoideum, la joubarbe qui n’a pas besoin d’araignée pour tisser sa toile

#PDJ48: Mirabilis jalapa, la belle bariolée qui fleurit la nuit 

#PDJ49: Cassia fistula, une cascade de fleurs dorées. 

#PDJ50: Cocos nucifera, soleil, chaleur et cocotiers.

#PDJ51: Durio zibethinus, le durian. Ce fruit qui sentait pas bon.

#PDJ52: Ravenala madagascariensis, l’arbre du voyageur. 

#PDJ53: Sterculia foetida, stérculier fétide ou l’Arbre à caca. 

#PDJ54: Pinguicula moranensis, la plante carnivore qui avait des feuilles adhésives. 

#PDJ55: Urtica ferox, l’ortie géante qui aura ta peau. 

#PDJ56: Salvia hispanica et la graine de chia. La graine de quoi ? La graine de T-ch-ia.  

#PDJ57: Dendrocnide moroides, le Gympie-gympie. Ca aussi, je te jure que tu ne veux pas tomber dedans. 

#PDJ58: Saxifraga stolonifera, le saxifrage araignée qui rampe, qui rampe. 

#PDJ59: Anacardium occidentale – tu crois qu’elle venait d’où ta noix de cajou ? 

#PDJ60: Strongylodon macrobotrys, l’incroyable vigne de jade.  

#PDJ61: Mucuna bennetti, la vigne de jade… rouge ! 

#PDJ62: Silene stenophylla et les graines qui avaient 30 000 ans. 

#PDJ63: Litchi chinensis, le fruit exotique. 

#PDJ64: Question pour des cacahuètes – tu sais d’où ça vient ? Je te donne la réponse – Arachis hypogaea

#PDJ65: Ficus religiosa, l’arbre préféré du bouddhisme.

#PDJ66: Cephalotus follicularis, carnivorisme et convergence évolutive. 

#PDJ67: Clerodendrum quadriloculare, le buisson aux feu d’artifice. 

#PDJ68: Symplocarpus foetidus – ça chauffe chez le chou-mouffette. 

#PDJ69: Le soleil vient de se lever, c’est l’heure du petit déjeuner, avec Cichorium intybus, l’amie chicorée. 

#PDJ70: Datura stramonium, herbe de diable et magie vaudou.

#PDJ71: Socratea exorrhizza, l’arbre qui marchait. 

#PDJ72: Humulus lupulus,  le petit loup dans ta bière. 

#PDJ73:  Hordeum vulgare, l’orge qui fait ta bière aussi. 

#PDJ74: Galanthus nivalis, la plante qui perçait la neige.

#PDJ75: Vanilla planifolia, l’aromate orchidée. 

#PDJ76: Cerbera odollam, l’arbre à suicide. 

#PDJ77: Crocus sativus, le safran – une épice rare et chère, et je t’explique pourquoi.  

#PDJ78: Argyroxiphium sandwicense, le sabre d’argent. Histoire d’une plante sauvée in extremis. 

#PDJ79: L’acacia et le meurtre du grand koudou. 

#PDJ80: Le retour de l’Acacia et les fourmis garde-du-corps.  

#PDJ81: Acacia cornigera, la ville fourmi et les araignées voleuses.  

#PDJ82: Drava verna, la drave de printemps. Si tu te baisses un peu tu devrais l’apercevoir. 

#PDJ83: Nymphaea capensis – du sexe avec des mouches. 

#PDJ84: Antirrhinum majus – gueule de loup, loup des bois et fruit-crâne.  

#PDJ85: Moneses uniflora, la discrète nymphe des bois. 

#PDJ86: Trifolium repens, le trèfle et la Saint-Patrick 

#PDJ87: Monstera deliciosa, la plante gruyère. 

#PDJ88: Magnolia soulangeana, vive le printemps et vive la retraite ! 

#PDJ89:  Allium ursinum, merveilleux ail sauvage. 

#PDJ90: Decaisnea fargesii, la plante aux gousses bleues. 

#PDJ91: L’agave bleue et la tequila. 

#PDJ92: Syngonanthus nitens, l’or végétal. 

PDJ#93 : Erythroxylum coca et la cocaïne. 

#PDJ94: Eucalyptus macrocarpa et la fleur improbable. 

#PDJ95: Nymphaea thermarum, le plus petit nénuphar du monde. 

#PDJ96: Capsicum annuum, un peu de piment sur ce compte. 

#PDJ97: Capsicum annuum, c’est avant tout un poivron !

#PDJ98: L’agave bleue et la tequila. (oups, mauvaise plante)

#PDJ99: Piper nigrum, le poivre !

#PDJ100: Zanthoxylum piperitum, poivre du Sichuan

#PDJ101: Gunnera manicata, la rhubarbe géante

#PDJ102: Actinidia deliciosa – le kiwi!

#PDJ103: Le pétunia et la merveilleuse découverte de l’ARN interférence.

C’est incontestablement mon fil de tweets préféré, puisque le mécanisme de l’ARN interférence décrit dedans a été mon sujet de master. Comme c’est un vieux fil twitter, il est parfois difficile de suivre, il faut constamment dérouler en cliquant sur « Plus de réponses »

#PDJ104: Drakaea glyptodon, une orchidée australienne mobile

#PDJ105: Aldrovanda vesiculosa, carnivore sous marine

#PDJ106: Centaurea solstitialis, plante du solstice !

#PDJ107: Malus pumila, la plante qui ne compte pas pour des pommes.

#PDJ108: Pueraria montana, Kudzu envahissant

#PDJ109: Mammilaria elongata « cristata », la cactus cerveau monstrueux !

#PDJ110: Taxodium distychum, le cyprès chauve

#PDJ111: Citrullus lanatus, la pastèque

#PDJ111-B: Campthoteca acuminata, l’arbre qui soigne (certains) cancers. 

#PDJ112: La pineberry, la fraise blanche au goût d’ananas. 

#PDJ113: Quercus suber, le chêne liège. “On pousse le bouchon un peu trop loin, Maurice.” 

#PDJ114: Platystele imperialis, la plus petite orchidée du monde.

#PDJ115: Zea mays, petite plante domestiquée deviendra grande. 

#PDJ116: Crataegus monogyna, aubépine, fées des bois et retour vers le futur. 

#PDJ117: Pholisma sonorae, la parasite du désert. Ceci n’est pas un champignon. 

#PDJ118: Hippomane mancinella, la petite pomme qui tue. 

#PDJ119: Babiana ringens, la plante qui inventa la perche à colibris. 

#PDJ120: Nepeta cataria, la plante qui rend les chats fous. 

#PDJ121: Nesocodon mauritianus, la fleur qui saigne à l’île Maurice. 

#PDJ122: Asclepias syriaca, la plante à perroquets. 

#PDJ123: Ampelopsis brevipedunculata, la plante aux baies de porcelaine… 

#PDJ124: Le camphrier de Bornéo est un grand timide… ou pas ! 

#PDJ125: La rose arc-en-ciel et le pays des poneys. 

#PDJ126: Gorteria diffusa, championne du leurre ! 

#PDJ127: Monotropastrum humile, une histoire d’amour et de cafards

#PDJ128: Blossfeldia liliputana, le plus petit cactus du monde ! 

#PDJ129: Oncidium cariniferum, l’orchidée ballerine. 

#PDJ130: Eucomis autumnalis, la plante qui se prenait pour un ananas.  

#PDJ131: Pilea cadierei, la plante aluminium. 

#PDJ132: Begonia pavonina, le bégonia paon. 

#PDJ133: Stenocereus thurberi, le cactus orgue ! 

#PDJ134: Apidistra elatior, vulgaire plante de belle mère ? 

#PDJ135: Lolium perenne, l’herbe du jardin sait faire de la PHOTOSYNTHESE. Décryptage ici ! 

#PDJ136: Tropidogyne pentaptera, la plante figée dans l’ambre depuis 100 millions d’années.  

#PDJ137: Paederia lanuginosa, la plante qui sentait le camembert.  

#PDJ138: Prunus mume, la fleur de prunier. 

#PDJ139: Asplenium australasicum, la fougère “nid d’oiseau”

#PDJ140: Areca catechu, la noix de bétel. #ParlonsPeuParlonsDrogue.  

#PDJ141: Tetrapanax papyrifer, la plante à papier de riz. 

#PDJ142: Psychotria elata t’embrasse très fort pour la Saint-Valentin. 

#PDJ143: Euryale ferox, le nénuphar qui pique. #CeciNestPasUneEpine.

#PDJ144: Eriodictyon parryi, le buisson caniche. Qui s’y frotte s’y pique ! 

#PDJ145: Vallisneria spiralis, la plante qui met le grappin sur son amant.

#PDJ146: Solanum tuberosum, la vie est dure quand on est une petite patate. 

#PDJ147: Apodanthes casaeria, une plante parasite vecteur de sociabilité. Histoire d’un mutualisme plante – chenille – fourmi ! 

Si les histoires de mutualismes entre plantes et insectes vous passionnent, vous pouvez jeter un coup d’oeil du côté de l’épisode 342 du Podcast Science, entièrement consacré aux interactions plantes-fourmis ! 
J’ai écrit et réalisé cet épisode avec Pierre Kerner, l’auteur du fantastique blog “Strange Stuff et Funky Things” dont je vous recommande la lecture assidue ! 

#PDJ148: Nepenthes bicalcarata, la plante vampire carnivore qui fit un pacte avec les fourmis. 

#PDJ149: Saxifraga scardica, la plante qui produisait un minéral de l’espace… 

#PDJ150: Lomatia tasmanica, une plante de plus de 43000 ans…

#PDJ151: Borderea pyrenaica, une vieille plante.

#PDJ152: Linaria vulgaris et les mystères de l’épigénétique… 

#PDJ153: Gymocalycium mihanovichii (Hibotan), le cactus frankenstein… 

#PDJ154: Cistanche tubulosa, la plante parasite du désert

#PDJ155: Zamioculcas zamiifolia, la plante au mystérieux acronyme “Z.Z”

#PDJ156: Leucospermum arenarium, la fleur “porte-épingle” qui se fait renifler par des rongeurs. 

#PDJ157: Senecio rowleyanus, le cactus à fenêtres ! 

#PDJ158: Calluna vulgaris – saviez vous que la callune et la bruyère étaient deux plantes différentes ? 

#PDJ159: Aethionema arabicum, la plante qui ne met pas tout ses oeufs dans le même panier ! 

#PDJ160: Clitoria ternatea, la fleur clitoris aux nombreux usages 

#PDJ161: Milicia excelsa, l’Iroko… ou comment changer de l’air en pierre !

#PDJ162: Peperomia obtusifolia, surnommée bébé hévéa ou visage de poivre, la plante d’appartement qui cachait des boules à facettes. 

#PDJ163: L’arbre à boulet de canonCouroupita guianensis. Des fleurs, des fruits, des branches incroyables. 

#PDJ164: Le cactus lave des îles Galapagos (Brachycereus nesioticus), le plus chaud de tous les cactus ! 

#PDJ165: Phytobézoards… quand les plantes vous mettent un poids sur l’estomac. 

#PDJ166: Schlumbergera x buckleyi, le cactus de Noël qui ne fleurit que lorsque les jours raccourcissent. 

#PDJ167: La fleur de Passiflore, outil de vulgarisation de premier choix pendant les conquêtes espagnoles. 

#PDJ168: Telosma cordata, le jasmin de Tonkin, un vrai délice vietnamien !

#PDJ169: Coffea robusta et le café de civette… des arômes surprenants ! 

#PDJ170: Roucou, la plante qui se cachait derrière chaque cheddar. 

#PDJ171: Dichapetalum cymosum, le poison des pionniers. 

#PDJ172: Trichosalpinx rotundata, une orchidée très insolite

#PDJ173: Arabidopsis thaliana : la plante la plus étudiée du monde a un nouvel organe !

#PDJ174: Triantha occidentalis, une nouvelle plante parmi les carnivores !

Et la liste s’allongera encore !

Publié par Le Plantoscope

Diplômée de biologie végétale et ancienne chercheuse en biologie moléculaire et cellulaire, je suis maintenant dédiée à la vulgarisation scientifique autour de la biologie des plantes. Le Plantoscope est un outil pour voyager à travers les plantes et la botanique par des anecdotes et des explications simples et accessibles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :