La réserve naturelle du lac de Remoray

Aujourd’hui, je vous emmène brièvement dans le Doubs, sur le site de la réserve naturelle du lac de Remoray où j’ai fait escale un peu par hasard. On trouve ce site dans le prolongement du Lac Saint-Point qui autrefois n’en était pas séparé.



Le lac reste privé jusqu’en 1970, puis le site est racheté par les communautés de communes en 1980. La zone est classé réserve naturelle nationale la même année et s’étale sur près de 430 hectares. Depuis 2021, le site a été labellisé « Ramsar », un ensemble de site de zones humides d’altitude (marais, tourbières, lacs) d’importance nationales qui sont activement préservées.

Peu de sentiers sillonnent la réserve, et à l’exception d’une zone de baignade balisée et surveillée en bordure du plan d’eau, il est interdit d’y pénétrer. Quelques barques de pêche sont à louer quand le niveau d’eau le permet. C’est assez surprenant de voir une réserve dans une zone aussi touristique et fréquentée ! La couleur turquoise de l’eau du plus grand plan est tout à fait surprenante. Elle pourrait s’expliquer par la précipitation de calcite autour des phytoplanctons en suspension dans l’eau, la nature du sol et la composition de l’eau, qui absorbe et réfléchit la lumière de façon à ce que nous la percevions turquoise.

Le site a été préservé pour sa richesse en terme de biodiversité. On y trouve une flore et une faune exceptionnelles. Au mois d’août, il y a moins de floraisons d’espèces protégées, j’ai découvert que c’était cependant une formidable station d’aconit napel, l’une des plantes les plus toxiques d’Europe.

La maison de la Réserve

Pour celles et ceux à la recherche d’activités pédagogiques, la maison de la réserve qui jouxte le lac offre des expositions permanentes sur les milieux jurassiens, la faune et la flore. La maison telle qu’on la visite aujourd’hui a été inaugurée en 2002.

Attention, à la pleine saison c’est ouvert uniquement en après-midi. Si vous y allez hors de l’été, c’est ouvert uniquement les samedi et dimanche. Ils proposent des balades et des sessions de découverte de la faune, des insectes et de la flore !

Quelques espèces que l’on peut croiser :

Mon escale n’était pas initialement prévue pour faire de la botanique, mais en tout cas c’est un site intéressant ! Avis aux amateur.ice.s 😉

Publié par Le Plantoscope

Diplômée de biologie végétale et ancienne chercheuse en biologie moléculaire et cellulaire, je suis maintenant dédiée à la vulgarisation scientifique autour de la biologie des plantes. Le Plantoscope est un outil pour voyager à travers les plantes et la botanique par des anecdotes et des explications simples et accessibles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :